Transgenre à l'armée.

Relations sociales, acceptation, coming-out...
Avatar de l’utilisateur
thatghost.org
Gravier
Gravier
Messages : 17
Inscription : 30 Mars 2018 20:05
Âge : 16
Localisation : Lyon et ses alentours
Situation : Trans
Genre : FTM
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Transgenre à l'armée.

Messagepar thatghost.org » 20 Août 2018 23:57

Salut les gars,

J'ai toujours été quelqu'un qui nécésitait une grosse dose d'adrénaline pour être heureux. Depuis que je suis tout petit je m'intéresse de près aux métiers de l'armée.

Il se trouve que j'aimerais intégrer l'armée vers mes 19-20 ans.

Cependant... deux questions me titillent.

Premièrement, comment faire dans les douches ? Est-ce que ce sont des douches collectives où l'on doit être entièrement nu ? Si oui, est-ce qu'un packer (ceux qui ont un adhésif permettant de les "coller" contre la peau du pubis pour tenir sans harnais) ferait l'affaire ?

Et pour finir, qu'en est-il du traitement hormonal ? Je sais qu'il y a le Nedibo, mais il se peut que nous soyons en mission durant plusieurs mois de suite. D'ailleurs, suis-je obligé de préciser que je suis trangenre FTM ?

C'est un métier que j'aimerais vraiment essayer, je pense que ça pourrait être une expérience enrichissante. Je ne souhaite pas être militaire toute ma vie, mais au moins durant quelques années.

Merci d'avoir pris le temps de lire ce sujet, je vous souhaite une bonne journée / soirée.
Un gagnant est avant tout un perdant qui n'a jamais abandonné.

Avatar de l’utilisateur
PauSG
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 1029
Inscription : 30 Oct 2016 22:56
Âge : 32
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : Mec trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui
Contact :

Re: Transgenre à l'armée.

Messagepar PauSG » 21 Août 2018 10:23

A priori, l'armée/la police ne sont pas très transfriendly. Il y a quelques témoignages de personnes qui ont fait leur transition au sein de l'armée, mais si tu as fait une transition avant, je ne sais pas si tu pourras y entrer.
Après il est possible que les choses évoluent pendant les prochaines années.
Le blog de mon parcours: http://transboiramble.blogspot.fr/

P3RP73XU5
Caillou
Caillou
Messages : 52
Inscription : 08 Mars 2018 17:33
Âge : 16
Localisation : Haut-Rhin
Situation : En questionnement
Genre : Non binaire
Pronoms : il _ elle

Re: Transgenre à l'armée.

Messagepar P3RP73XU5 » 21 Août 2018 12:20

Salut, je souhaite moi aussi intégrer l'armée. Pour l'instant je ne souhaite pas être hormone et je ne porte pas de packer car je n'en ressens pas le besoin. Cependant je pense à la chirurgie de torse et je ne sais pas si ça peut poser un problème (surtout lors de la visite médicale...). Je n'ai pas du tout répondu à tes questions désolé mais je voulais partager quand même. :roll: ;)

Avatar de l’utilisateur
Zakarias
Caillou
Caillou
Messages : 58
Inscription : 11 Août 2018 23:54
Âge : 29
Localisation : Charente
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il

Re: Transgenre à l'armée.

Messagepar Zakarias » 21 Août 2018 12:31

Honnêtement, ça me semble très difficile de cacher que tu es FTM.
Il y a tout une batterie de tests médicaux, et il me semble qu'ils auront ton dossier médical.
Donc ils auront forcément l'info.

Et admettons dans un monde parfait où tu n'aurais pas à le dire et qu'ils n'auraient pas l'info, le jour où ils l'apprennent par inadvertance, je redoute la réaction.
Déjà, parce qu'il y a "mensonge", donc sentiment de trahison. Et dans l'armée, la trahison, ils aiment pas trop x)

Enfin, bref, même s'ils sont pas transfriendly, je te déconseille de jouer au plus malin avec eux. Tout fini par se savoir. Vaut mieux être honnête dès le départ pour pas ruiner ses chances à long terme. :/
Après, seuls les hauts placés peuvent être tenu au courant. Les collègues n'ont pas à savoir ce que tu as ou n'as pas dans le pantalon, hein...

Concernant les douches, ça dépends des endroits, mais en général, il y a quand même des cabines. Même si elles n'ont pas de porte, t'as quand même un angle safe et tu t'entoure de sa serviette avant de te retourner.
Mais doute toi que les cicatrices d'une mamec amèneront des questions. Et si certains poseront directement la question, d'autres petits malins feront une recherche internet en scred.

Ca me semble réellement compliqué de cacher ce passé dans l'armée :x
Toutefois, je t'encourage à tenter ta chance, ce serait dommage de ne pas essayer, tu aurais des regrets.
Courage =)

Apeiron
Galet
Galet
Messages : 182
Inscription : 24 Oct 2017 08:53
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : M
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Re: Transgenre à l'armée.

Messagepar Apeiron » 21 Août 2018 13:21

Personnellement pour la visite médicale de l'éducation nationale, je n'ai pas dit que j'étais trans car je ne voulais pas que ça apparaisse dans les données en cas de problème professionnel (sachant que j'ai déjà de gros soucis par ailleurs, je ne voulais pas qu'ils fassent en plus un lien avec ça).

Et comme le médecin n'a pas inspecté mon corps en détail, c'est passé sans aucun souci.

Je sais que je suis une personne très "fragile" d'après les normes sociales (mais je me bats beaucoup contre cette fragilité pour avancer et me faire une place) du coup j'évite un maximum de dévoiler ma transidentité dans les contextes sociaux et professionnels pour éviter que les gens se disent qu'une personne trans est forcément une personne fragile.
Je le fais beaucoup plus pour la communauté que pour moi finalement. Et pour rebondir sur le message de Zakarias, je ne considère pas ça comme un mensonge.

Mais c'est sûr que dans l'armée, c'est plus compliqué à cacher que dans l'éducation nationale. On ne vit pas en collectivité le soir et on n'a pas à prendre de douche ensemble.

Avatar de l’utilisateur
maryandjoyce
Gravier
Gravier
Messages : 26
Inscription : 13 Nov 2016 19:20
Âge : 31
Localisation : Orléans
Situation : Trans
Genre : M
Pronoms : Au choix

Re: Transgenre à l'armée.

Messagepar maryandjoyce » 21 Août 2018 16:34

Une visite médicale pour un engagement dans les armées est très poussée. Si tu transitionnes médicalement tu ne peux pas le cacher. La T est un traitement à vie. C'est contradictoire avec les exigences de condition physique opérationnelle. À titre de comparaison, un.e candidat.e diabétique qui a besoin d'un traitement regulier à l'insuline sera inapte.
Quoi qu'il en soit, les armées françaises sont très peu ouvertes à la diversité, quelle qu'elle soit. C'est un bastion conservateur par essence, une institution totale.
Après, ça peut changer au niveau des décisions politiques qui font cadres aux conditions d'engagement. Mais honnêtement je n'y crois pas trop. Et quand bien même, une grosse part de la sélection se fait sur des critères plus subjectifs qui s'appuient sur les entretiens de motivation. Quand bien même un.e candidat.e trans satisferait aux critères SIGYCOP et aux tests physiques, sportifs et psychotechniques, j'ai peu d'espoir qu'ille soit retenu.e.
Buen Camino

Avatar de l’utilisateur
Kaghan
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 403
Inscription : 09 Déc 2016 21:48
Âge : 24
Localisation : (59)
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Re: Transgenre à l'armée.

Messagepar Kaghan » 21 Août 2018 21:29

maryandjoyce a écrit :La T est un traitement à vie. C'est contradictoire avec les exigences de condition physique opérationnelle. À titre de comparaison, un.e candidat.e diabétique qui a besoin d'un traitement regulier à l'insuline sera inapte.


La T n'est pas obligatoirement à prendre à vie. T'as combien de trans qui n'en prennent qu'un temps et arrêtent ensuite ? Les témoignages ici le prouvent, c'est tout à fait possible d'arrêter son traitement si le corps est toujours indépendant côté hormone.

Toutefois, pour le moment, oui ça risque d'être compliqué d'entrer dans l'armée, surtout sous traitement. T'es jeune, à voir si ça évolue. Tu peux toujours te renseigner dés maintenant et te tenir au courant des évolutions des mentalités. Mais non par contre, tu ne pourras pas cacher que tu es FTM, pour toutes les raisons que d'autres ont cités avant moi.
Persévérance est fille de l'Excellence.

Avatar de l’utilisateur
maryandjoyce
Gravier
Gravier
Messages : 26
Inscription : 13 Nov 2016 19:20
Âge : 31
Localisation : Orléans
Situation : Trans
Genre : M
Pronoms : Au choix

Re: Transgenre à l'armée.

Messagepar maryandjoyce » 22 Août 2018 06:55

Ok, tu as raison. J'aurais dû ajouter "souvent" ;)
Buen Camino

Apeiron
Galet
Galet
Messages : 182
Inscription : 24 Oct 2017 08:53
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : M
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Re: Transgenre à l'armée.

Messagepar Apeiron » 22 Août 2018 09:26

Kaghan a écrit :
La T n'est pas obligatoirement à prendre à vie. T'as combien de trans qui n'en prennent qu'un temps et arrêtent ensuite ? Les témoignages ici le prouvent, c'est tout à fait possible d'arrêter son traitement si le corps est toujours indépendant côté hormone.


Donc si on n'a pas fait une transition "complète" d'un point de vue physique...
Ce qui est, à mon avis, tout aussi problématique pour l'armée.

Par ailleurs, ne nous mentons pas même si ça dépend du "potentiel" de chacun; de manière générale pour ceux qui arrêtent, le passing aura tendance à devenir moins bon avec le temps (logique avec des hormones féminines qui impliquent une féminisation du corps et du visage) et les phénomènes féminin (comme les règles) reviendront aussi.
Donc pour être admis à l'armée en tant que mec cis (socialement) ça risque de toute façon de ne pas être possible.

Avatar de l’utilisateur
Zakarias
Caillou
Caillou
Messages : 58
Inscription : 11 Août 2018 23:54
Âge : 29
Localisation : Charente
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il

Re: Transgenre à l'armée.

Messagepar Zakarias » 22 Août 2018 12:58

Apeiron a écrit : Et pour rebondir sur le message de Zakarias, je ne considère pas ça comme un mensonge.


Ben, personnellement, moi non plus. Mais j'ai remarqué que c'était le ressentit des autres. Eux voient un mensonge dans cette "omission". Alors je suis tout à fait d'accord sur le fait que tout le monde n'a pas à savoir. Moi le premier, serais le premier à ne pas raconter mon passé de "meuf". Au contraire, si je peux avoir à ne pas le dire, j'évite.
Mais dans le cadre de l'armée, ça doit être difficile à cacher. J'ai peur qu'une révélation sur le tard entraine plus de dommages qu'un aveu d'entrée de jeu.

Apeiron a écrit :Par ailleurs, ne nous mentons pas même si ça dépend du "potentiel" de chacun; de manière générale pour ceux qui arrêtent, le passing aura tendance à devenir moins bon avec le temps (logique avec des hormones féminines qui impliquent une féminisation du corps et du visage) et les phénomènes féminin (comme les règles) reviendront aussi.
Donc pour être admis à l'armée en tant que mec cis (socialement) ça risque de toute façon de ne pas être possible.


Effectivement, n'oublions pas que certaines choses reviennent à la charge avec l'arrêt des hormones :x


Revenir vers « Transidentité et transition sociale »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité