La transidentité en rêves

Relations sociales, acceptation, coming-out...
Lysun
Gravier
Gravier
Messages : 1
Inscription : 19 Mars 2019 18:55
Situation : En questionnement
Pronoms : il

Re: La transidentité en rêves

Messagepar Lysun » 19 Mars 2019 19:03

Merci pour votre partage a tous, c'est très intéressant ( parfois flippant ou drôle les rêves :-D ) même pour des gens en questionnement.
Pour moi, c'est justement mes rêves qui me pousse à me poser des questions sur la trans-identité. Depuis que je suis enfant genre environ 6 ou 7 ans je suis un garçon/homme dans mes rêves alors que je suis né femme. J'ai toujours eu un peu envie de m'habiller comme un garçon mais je me demande parfois si ce n'est pas seulement par "simplicité" parce que je pense que c'est plus simple d'être un homme.
Est-ce que d'autre personne sont dans le même cas que moi, rêver dans le sexe opposé sans être sur de sa trans-identité ?

Avatar de l’utilisateur
Xander
Caillou
Caillou
Messages : 93
Inscription : 19 Juil 2018 19:29
Âge : 28
Localisation : Strasbourg
Situation : Trans
Genre : M
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Contact :

Re: La transidentité en rêves

Messagepar Xander » 20 Mars 2019 09:08

J'ai rêvé pendant des années de moi en tant que garçon ou de personne non genrée et je me suis jamais posé de questions aux âges où ça arrivait.
À vrai dire, je ne savais pas non plus que la transidentité existait et peut-être que je n'aurais pas réagi comme ça si j'avais su ce que c'était...
Aujourd'hui je rêve toujours indifféremment au féminin, masculin ou neutre... je ne suis pas bien sûr que ça veuille dire quoi que ce soit ^^

Draz
Gravier
Gravier
Messages : 14
Inscription : 05 Août 2018 15:18
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il

Re: La transidentité en rêves

Messagepar Draz » 20 Mars 2019 16:41

Salut à tous,

J'apprécie beaucoup d'entendre parler de rêves car selon moi, comme pour beaucoup d'autres, nos rêves reflètent nos désirs profonds, souvent habillés de peur car notre propre désir nous effraye, et ce sont souvent de bons indicateurs de notre état émotionnel, si tant est qu'on arrive à les déchiffrer.

Personnellement je rêve régulièrement depuis l'enfance, depuis bien avant d'avoir conscience de ma "dysphorie", de moi en garçon ou en homme. Je me souviens de mon premier rêve à ce sujet. J'étais un bandit qui avait été attrapé par la police et mis en prison. J'avais le corps d'un acteur célèbre et j'étais donc un adulte, alors que dans la réalité je devais avoir une dizaine d'années. J'étais installé dans une cellule et je crânais envers les autres prisonniers car j'avais fomenté un cambriolage génial et mythique, ou quelque chose qui s'en rapprochait. J'étais absolument dans mon élément et je n'avais besoin de rien de plus pour être heureux. J'avais la reconnaissance de mes pairs criminels, un corps de beau gosse et des compétences de voleur.

Ce rêve me laisse encore une sensation agréable de liberté, de légèreté, un flottement hypnotique...

C'est assez symbolique de se sentir libre dans une prison non ? Je trouve ça dérangeant mais bien représentatif de mon emprisonnement mental et corporel. D'une part ce rêve signifie que je me sens plus libre en étant un homme reconnu et prisonnier de quatre murs plutôt qu'en étant une femme libre de ses faits et gestes et seule face au reste du monde. Ce qui en dit long sur le poids de ma condition intérieure !

D'autre part, je trouve cela triste de constater qu'enfant déjà, j'étouffais inconsciemment sous ce poids là et que je ne dégageais aucune solution viable à ce problème qu'une autre forme d'enfermement, autrement dit, je n'avais déjà pas beaucoup d'espoirs quant à mon avenir sur cette planète... Je suis en effet à l'heure actuelle incapable de vivre en l'état ma vie pleinement, puisque trop coincé dans mon mal être, je n'arrive pas à déployer mes compétences et à m'autoriser à vivre d'elles, à être moi en dehors de mon imaginaire, cette prison géniale.

J'en ai fait beaucoup d'autres des rêves où j'avais mon " vrai " corps (terme que j'emploie très souvent avec ma soeur). Ce sont toujours les meilleurs, ceux qui me donnent du courage pour les journées qui suivent ! Des espaces de liberté où je peux être à la fois créatif dans la construction d'univers et défait de mon aliénation quotidienne, des espaces flottants, de sensualité nocturne sans amertume, sans contrainte, le pied quoi...

J'espère pouvoir lire encore d'autres de vos rêves à tous, c'est agréable de partager ces fragments de nos êtres.

A bientôt !
Draz

Avatar de l’utilisateur
Ruru
Gravier
Gravier
Messages : 29
Inscription : 07 Avr 2019 17:06
Âge : 31
Localisation : Fontainebleau
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui

Re: La transidentité en rêves

Messagepar Ruru » 10 Avr 2019 17:08

Pour ma part j’ai surtout tendance à faire des rêves où je ne suis absolument pas genré, je les vis à la première personne. En fait je suis juste « moi » sans aucune notion de genre !
Quand je suis clairement genré, c’est souvent parce que j’incarne un avatar qui n’est pas moi, et dans ces cas là je suis systématiquement un homme, par exemple ce rêve où j’étais un apprenti ninja à qui on cousait la bouche ( :D…. D : !!!)
Ou un autre totalement chelouche où j’étais un inspecteur qui enquêtait sur une affaire d’ananas empoisonnés. Une belle femme asiatique en tailleur, l’air très sure d’elle, était venue me draguer et moi, viril inspecteur expert en ananas, homme d’expérience assurément, j’étais rentré dans son jeu de charme. Vint le moment où elle voulait clairement aller plus loin, et là rien n’allait plus, parce que bon, elle m’intéressait pas moi ! Moi je voulais juste me la jouer charismatique ! Mais je pouvais plus faire marche arrière, de quoi aurais-je eu l’air ? Alors, très dignement, j’ai prétexté devoir aller aux toilettes… Au bout d’un moment, elle est venue toquer à la porte, me demandant si j’avais besoin d’aide, disant qu’elle pouvait « me la tenir » … Avant de franchement essayer de défoncer la porte ! Et … je me suis réveillé là-dessus.

Plus récemment j’ai fait un rêve en lien direct avec la transidentité.
J’étais habillé de façon extrêmement féminine : petite robe à fleurs très mignonne, des espadrilles, un petit chapeau, des bijoux … Un look bien plus féminin que tout ce que j’ai pu avoir en vrai. Je me regardais dans un miroir et je me plaisais. En regardant vers ma poitrine, j’ai vu qu’elle était parfaitement plate, pas du plat qu’elle a actuellement mais bien un plat de poitrine d’homme, et je me demandais si, dans la rue, les gens verraient que je suis trans.
C’était … rigolo.


Revenir vers « Transidentité et transition sociale »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités