Le monde du travail quand on est trans

Relations sociales, acceptation, coming-out...
Avatar de l’utilisateur
Msora
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 261
Inscription : 14 Nov 2016 11:57
Âge : 22
Localisation : Dordogne
Situation : Trans
Genre : Homme transgenre
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Re: Le monde du travail quand on est trans

Messagepar Msora » 16 Mai 2018 20:45

+1 c'est exactement ce que j'ai fait !

Avatar de l’utilisateur
Cypher
Gravier
Gravier
Messages : 49
Inscription : 15 Nov 2016 15:40
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il

Re: Le monde du travail quand on est trans

Messagepar Cypher » 16 Mai 2018 23:36

Franchement, j'ai hésité à faire ça, mais bon, quand on m'appelle et que je réponds avec ma voix de femme, du coup, ça me met mal à l'aise. Je sais que quelques hommes cis ont parfois une voix très féminine, mais bon... De toute façon c'est trop tard pour l'entretien à venir :c

Avatar de l’utilisateur
Foxtrot
Gravier
Gravier
Messages : 18
Inscription : 09 Juin 2017 23:47
Localisation : France
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : il

Re: Le monde du travail quand on est trans

Messagepar Foxtrot » 28 Mai 2018 23:00

Je partage mon expérience pour donner un peu d'optimisme dans ce monde froid et indifférent qu'est le travail (et l'univers en général) :

J'ai postulé pour un boulot en tant qu'il (sur mon CV, dans ma lettre de motivation). Je n'ai pas prévenu les gars qui allaient m'avoir en entretien. Etant donné que je n'ai pas commencé de traitement et que j'ai un passing de zéro, ils ont dû être surpris en me recevant.

Mais je n'ai pas abordé le sujet une seule fois en entretien. J'ai parlé des expériences que j'avais eu et pourquoi je pouvais remplir les missions du poste qui était proposé. Si ils avaient des questions concernant ma vie privée, ils les ont gardé pour eux.

Le courant est passé, puis est resté puisque cela fait 5 mois que je bosse chez eux, maintenant, et que tout le monde (ou presque) me genre au masculin. J'ai juste eu un échange de mail pour confirmer le nom qu'il fallait employer sur les papiers officiels.

Dieu sait que je ne suis pas quelqu'un de confiant ou de téméraire, pourtant, parfois, se faire passer pour quelqu'un de confiant permet de faire croire à la personne en face de vous que vous savez ce que vous faites -ce qui n'étais pas mon cas - et, dans un effet de miroir, cela vous donne vraiment confiance en vous.


Revenir vers « Transidentité et transition sociale »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités