PMA à Gand (Belgique)

Être parent et trans
Avatar de l’utilisateur
Shadow
Caillou
Caillou
Messages : 95
Inscription : 13 Nov 2016 20:49
Âge : 31
Localisation : 62
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

PMA à Gand (Belgique)

Messagepar Shadow » 21 Fév 2018 01:52

Avec ma compagne nous sommes en pleines démarches de PMA et je me dis que ça peut en intéresser quelques uns donc je vous mets un peu les démarches effectuées jusqu'ici.
(je découpe en quelques postes pour ne pas que ça soit trop indigeste)

Présentation :
Nous sommes en couple depuis bientôt 8 ans. J'ai 31 ans, elle en a 29 dans quelques jours. Mon désir de devenir père est présent depuis quelques années alors que le sien a été plus tardif.

Pourquoi la Belgique ?
Nous avons longuement comparé les prises en charge françaises et belges. Nous avons choisi nos voisins belges pour leurs frites et leur bière. Nan j'déconne. (quoi que).

Voici les points positifs qui nous ont poussé à choisir la Belgique:
- Démarches plus rapides qu'en France (pas de mise sur liste d'attente, pas de délai de réflexion imposé).
- Nous avons choisi un centre qui avait déjà travaillé avec des couples cis/transgenre donc à priori transfriendly.
- Pas envie d'avoir à aller au CECOS de Cochin (si jamais celui de Lille redirige vers là-bas) pour expliquer tout mon parcours.
- Nous sommes presque à la frontière Belge donc d'un point de vue géographique, beaucoup plus évident que l'Espagne :mrgreen:

Seuls points noirs à faire ses démarches à l'étranger :
- Le coût. En France, c'est remboursé, en Belgique faut tout payer. Et ça coûte une blinde ... (on est en train de voir avec notre mutuelle si on peut se faire rembourser sur certains trucs ou pas).
- Le trajet. Même si nous habitons près de la frontière, nous avons 3h passées de route aller/retour à chaque consultation/insémination.

Avatar de l’utilisateur
Shadow
Caillou
Caillou
Messages : 95
Inscription : 13 Nov 2016 20:49
Âge : 31
Localisation : 62
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Re: PMA à Gand (Belgique)

Messagepar Shadow » 21 Fév 2018 02:14

Prise de contact:

Nous avions contacté, par mail, l'hôpital universitaire de Gand en 2016 (contact fin janvier, rdv fin mai) mais finalement ma conjointe avait fait marche arrière avant notre premier rendez-vous.
En mars 2017, finalement elle se sent prête à se jeter dans le grand bain. Nous reprenons contact par mail (ils sont très réactifs en terme de réponse : 24 à 48h max) et nous avons de nouveau rendez-vous fin mai. Je précise d'entrée de jeu dans le mail que je suis trans, donc stérile de fait.
Ils nous ont envoyés les heures auxquelles nous étions attendus, ainsi qu'un plan associé pour trouver le bon bâtiment, la bonne entrée et le bon étage. Nous avons un questionnaire de santé à remplir et à apporter le jour de la rencontre avec la gynéco.
Il faut savoir qu'ils s'expriment quasi tous dans un français au pire approximatif mais tout à fait compréhensible, au mieux dans un français parfait.

Les premières consultations:

- Mai 2017 : Premier rendez-vous programmé auprès de la gynéco et de la psychologue du service. Gros stress présent ce jour là : peur de pas réussir à convaincre, peur des questions qui nous seront posées, peur de ne pas entrer dans leurs critères de prise en charge, etc.
Histoire de bien décompresser, on arrive avec plus d'une heure de retard au rendez-vous (ah ah). En effet, il faut savoir que c'est un vrai labyrinthe ! On s'est paumés pour se garer, on s'est paumés pour trouver le batiment, on s'est paumés pour trouver la caisse où s'enregistrer, on s'est paumés pour trouver le bon service. On s'est retrouvé dans des labos ou encore dans un service de rééducation :lol: Maintenant ça nous fait bien marrer mais sur le coup, c'était particulièrement stressant.
Et pourtant ... accueillis avec un grand sourire par le secrétariat, absolument aucun soucis face au retard d'une heure passée.

On rencontre tout d'abord la gynéco qui nous pose aucune question sur la situation de notre couple mais qui fait un relevé d'informations du côté santé de chacun en s'appuyant sur notre questionnaire rempli et apporté (antécédents médicaux, chirurgicaux, addictions, cycle menstruel, etc).
Elle nous expliquera ensuite comment se déroule les inséminations chez eux.
On a également des examens à réaliser, surtout madame, pour débuter le parcours. A priori, pas de difficulté de son côté relevées.
Tout au long, elle s'efforce d'apporter une information claire et prend le temps de répondre à nos questions.

On enchaîne avec la psychologue. Autant j'ai l'habitude des questions sur mon parcours, autant ma conjointe non. C'était donc assez angoissant, notamment pour elle. Mais ça s'est très bien passé. Elle est respectueuse, ne pose aucune question intrusive et on a vraiment eu l'impression d'avoir eu le droit à un questionnaire "type", aussi bien pour les hétéros, que les homos, les cys ou les trans.
On choisit ensemble également le phénotype du donneur (groupe sanguin, taille, cheveux et yeux) et le type de don (anonyme ou semi-anonyme).
Elle nous explique que dans 10 jours, une commission à lieu pour étudier les dossiers. Ca nous laisse peu de temps pour remplir tous les papiers que nous avons à remplir et envoyer le tout avec AR mais on s'engage à tout réunir d'ici là. Bon comme je fais toujours tout à la dernière minute, ils ont reçu notre courrier le matin même ahem ... C'était just !

On l'appelle le jour même, dans l'après-midi comme convenu : notre dossier est passé en commission sans soucis, on peut débuter le parcours.

Avatar de l’utilisateur
Shadow
Caillou
Caillou
Messages : 95
Inscription : 13 Nov 2016 20:49
Âge : 31
Localisation : 62
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Re: PMA à Gand (Belgique)

Messagepar Shadow » 21 Fév 2018 02:29

Examens demandés:
Nous avons maintenant quelques examens à faire.

Pour madame:
- bilan sanguin global avec notamment TSH (dosage de la thyroïde), hormones classiques et sérologies (VIH, hépatite, syphilis).
- hystéro-salpingographie à faire soit au début, soit si les trois premières tentatives sont négatives. Ca sert à visualiser si les trompes ne sont pas bouchées. La logique voudrait qu'il soit fait au tout début, histoire de pas perdre de temps, mais étant un examen pas agréable du tout, on compte sur notre chance et on diffère.
- frottis.
- un dosage hormonal bien particulier (donc je ne sais plus le nom) et qui coûte accessoirement la bagatelle de 50 euros.
- échographie abdominale et endocavitaire (par voie externe et interne donc) sont déjà réalisées sur place lors de la rencontre avec la gynéco.

Pour monsieur:
- bilan sanguin avec sérologie.


La prise de sang montrait un dosage de TSH tout à fait normal. Sauf que pour une PMA, il doit être en deçà de la norme apparemment pour aider aux inséminations. Madame débute donc un traitement par Levothyrox. Elle y est particulièrement sensible (le taux tombe rapidement après un deuxième bilan sanguin), résultat : tristesse, sautes d'humeur et fatigue importante.
Les différents dosages hormonaux ne montrent aucune difficulté apparente.

Tous les résultats d'examens sont envoyés par mail au fur et à mesure au secrétariat du service de reproduction.

Avatar de l’utilisateur
Shadow
Caillou
Caillou
Messages : 95
Inscription : 13 Nov 2016 20:49
Âge : 31
Localisation : 62
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Re: PMA à Gand (Belgique)

Messagepar Shadow » 21 Fév 2018 02:39

"Démarches administratives":

Avant la commission : On a rempli beaucoup de papiers (traduits en français) sur le fait que je reconnaisse le futur enfant comme le mien, sur les autorisations nécessaires pour le début des démarches, sur le type de phénotype et de don que nous souhaitions, le nombre de paillettes, etc.

Après la commission: On entame en parallèle la commande des paillettes (échantillon de sperme). Nous sommes alors fin juin/début juillet de mémoire. On continue de communiquer avec le service par mail.
On débloque les fonds pour trois paillettes (on peut en choisir 3 ou 6).
Il nous est expliqué que ça peut prendre un mois de trouver le donneur correspondant et de rapatrier les paillettes (les banques de donneur sont issues de la Belgique et de la Hollande) à cause des congés d'été qui débutent.
Quinze jours après seulement : nos paillettes sont arrivées !

Il avait été décidé auprès de la psychologue, lors du premier rendez-vous, que nous débuterions les inséminations pour septembre, pas avant (vacances d'été pour nous aussi obligent ^^).
On profite donc de notre mois d'août.

Avatar de l’utilisateur
Shadow
Caillou
Caillou
Messages : 95
Inscription : 13 Nov 2016 20:49
Âge : 31
Localisation : 62
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Re: PMA à Gand (Belgique)

Messagepar Shadow » 21 Fév 2018 02:53

Deuxième consultation:

Septembre 2017 : On retourne en Belgique faire le point sur les examens.
On rencontre ce jour là deux internes (une pour aider à traduire l'autre ^^) qui nous expliquent comment se déroulent les inséminations plus précisément.
C'est ce jour là qu'elles prescrivent le Levothyrox à ma compagne.
Une fois encore, très gentilles, elles prennent vraiment le temps de bien tout expliquer.

On rencontre ensuite une sage-femme qui elle nous explique les tests d'ovulation, les démarches à suivre de prise de contact avec le service etc.
Encore un contact très bon avec cette dame.



Comment se passe une insémination ?

- Etape 1 : sms à envoyer à Gand le premier jour des règles de Mme pour leur stipuler le début du cycle.
- Etape 2 : 9 jours après (le nombre de jour varie selon le cycle de Mme, ça se décide avec la sage-femme), on débute les tests d'ovulations. Il faut savoir qu'ils demandent les test d'ovulation "ClearBlue Digital" afin de maximiser les chances d'être dans la bonne période d'ovulation.
- Etape 3 : Quand le test est positif, on les prévient par sms.
- Etape 4 : Ils vous envoient un texto dans la foulée pour vous donner rdv le lendemain impérativement (t'as intérêt de pouvoir gérer ton emploi du temps ...)
- Etape 5 : insémination time ! Ca se passe simplement un étage au dessus. Il est demandé à Mme de boire un peu afin d'avoir une bonne vision de l'utérus grâce à la vessie pleine.

Avatar de l’utilisateur
Shadow
Caillou
Caillou
Messages : 95
Inscription : 13 Nov 2016 20:49
Âge : 31
Localisation : 62
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Re: PMA à Gand (Belgique)

Messagepar Shadow » 21 Fév 2018 03:06

Première insémination :

Fin septembre 2017 : on se lance. Les inséminations en soient se déroulent dans une salle qui ressemble vaguement à un bloc opératoire, à ceci près que vous n'êtes pas habillés en stérile.
On est accueilli par un homme d'un certain âge, le gynéco, d'une gentillesse incroyable, qui a su nous rassurer (car pas évident pour une première fois) et nous mettre tout de suite à l'aise. Il parle couramment le français et sera très doux tout au long du geste.
Pendant que Mme ôte chaussures et le bas des vêtements, il me fait vérifier les noms, prénoms et date de naissance sur la mini éprouvette qui contient le sperme. Ca paraît totalement anodin mais j'apprécie énormément le geste en fait, le faire que se soit moi qui check, j'ai le sentiment d'être inclus dans la démarche, genre "c'est bon! j'ai fait mon job, tout roule !" (c'est con hein huhu). Il montre également à Mme la p'tite éprouvette et ses infos pour qu'elle confirme également.
Elle s'installe sur une chaise-table gynéco tout robotisée et let's go. En soi, rien de bien impressionnant : speculum, petit coton pour désinfecter l'entrée, pipette plastique qui dépose le sperme au fond de l'utérus et on retire le speculum. Il bascule Mme un peu en arrière, il la laisse dans cette position, à écouter de la musique classique, pendant qu'il rempli le dossier (5 minutes grand max).
Tout au long de l'acte, je suis assis sur une chaise juste à côté de ma conjointe et assiste à toute la manip'.

=> Premier échec. On se disait qu'il y avait peu de chance que ça réussisse du premier coup donc pas trop de déception en soi.


Deuxième insémination:
Début novembre 2017 : deuxième tentative.
On est tout de suite plus à l'aise en terme de repérage dans les lieux, de stress, etc.
On tombe cette fois-ci sur une autre gynéco encore. Très gentille également mais un peu moins douce, ma conjointe a un peu mal lors du placement du spéculum mais douleur qui passe très vite.

=> deuxième échec.

Avatar de l’utilisateur
Shadow
Caillou
Caillou
Messages : 95
Inscription : 13 Nov 2016 20:49
Âge : 31
Localisation : 62
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Re: PMA à Gand (Belgique)

Messagepar Shadow » 21 Fév 2018 03:25

Hystérosalpingographie:

On a un remord : si jamais elle a ses trompes de bouchées, ça ne sert pas à grand chose de faire des inséminations. Du coup on décide de passer l'hystéro (en France).

Je fais un post particulier dessus car ça a été particulièrement traumatique pour ma conjointe.

En soi, l'examen n'est pas agréable (genre grosses douleurs de règle quoi). Il s'agit d'introduire, sous contrôle radiographique, une sorte de seringue qui se termine par une ventouse, qui va se coller au fond de l'utérus. Et par cette sorte de seringue, ils injectent ensuite du produit de contraste et vérifie la perméabilité des trompes, la présence/l'absence d'anomalie sur l'utérus, etc. en faisant différents clichés radiologiques.
Ca dure une trentaine de minutes environs.

Il faut savoir que je ne peux assister à l'examen à cause des rayons, donc j'attends dans la pièce où ma compagne s'est changée (au plus près quand même quoi :mrgreen: ). J'ai entendu ma femme leur crier d'arrêter l'examen :mur:
En effet, la seringue était défectueuse et coulait à côté. Associé au fait que ma femme était stressée et donc certainement pas assez détendue musculairement parlant, l'examen a été particulièrement douloureux pour elle. Le radiologue voulait arrêter, la gynéco non. Ils ont fini par réussir à faire tous les clichés qu'ils souhaitaient, ma femme saignait à la fin de l'examen.
Autant vous dire que j'étais assez choqué d'apprendre comment ça s'est passé (je ne vous parle même pas d'elle).
Je propose à mon épouse de rentrer, je viendrai cherche le compte rendu plus tard (et leur dire ma façon de penser). Elle refuse, "tant qu'on est là ...". On attend un moment et la gynéco revient nous chercher pour cette fois-ci faire une écho endocavitaire (non prévue).
Elle plaisante en mode "alors plus détendue?". Ca n'était absolument pas l'ambiance de la maison à ce moment là. On lui fait remarquer l'examen très éprouvant "oui mais il fallait vous détendre, vous étiez trop tendue c'est pour ça!". Aucune remise en question. Je ronge mon frein car je sais que ma conjointe ne supporterait pas que je fasse une esclandre.

Elle avait un doute sur une trompe de bouchée mais finalement : RAS.
On est au moins rassurés sur ça mais ma conjointe est catégorique : plus jamais elle ne passera cet examen ...

Avatar de l’utilisateur
Shadow
Caillou
Caillou
Messages : 95
Inscription : 13 Nov 2016 20:49
Âge : 31
Localisation : 62
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Re: PMA à Gand (Belgique)

Messagepar Shadow » 21 Fév 2018 03:43

Troisième insémination:

On fait une pause en décembre car nous sommes en congés dans la Sarthe.
Reprise en janvier 2018.
Ma femme appréhende de nouveau l'introduction d'un spéculum suite à l'hystéro. La gynéco, une énième nouvelle tête, encore xD, est très douce est fait très attention.
Insémination sans soucis.

=> les règles de ma conjointe n'arrivent pas. Elle a un cycle on ne peut plus régulier depuis son adolescence du coup on se prend à rêver que ça soit positif. On attend quelques jours. Au 12ème jour du cycle: test de grossesse négatif.
Moi je ne comprends pas (j'crois qu'elle n'a pas réussi à pisser correctement sur le test :mrgreen: ), elle, craint fortement que son cycle soit devenu soudainement irrégulier.
Elle s'apprête à faire une prise de sang quelques jours plus tard (le temps que son emploi du temps le permette) mais finalement, ses règles arrivent.
Cet échec là est particulièrement difficile à digérer pour tous les deux. Surtout parce que ça a été l'ascenseur émotionnel et accessoirement parce que ça sous-tend une nouvelle commande de paillette (donc de nouveaux frais).
Comme on souhaite faire la surprise à tout notre entourage, personne n'est au courant de notre démarche, hormis les médecins. C'est donc difficile de ne pas pouvoir en parler à personne.
On laisse passer quelques jours et on relance de nouveau Gand.


Protocole de stimulation ovarienne:

On demande alors par mail si on continue ainsi ou si on associe un traitement pour stimuler l'ovulation histoire de multiplier nos chances de procréer. On a eu un rendez-vous hier pour en discuter avec notre gynéco.
Février 2018 : On retrouve la gynéco qui a fait la dernière insémination (et ça se trouve c'était elle la toute première consultation mais j'm'en souviens pas kr kr kr ). Elle est accompagnée d'une interne pour l'aider à traduire (mais se fera très bien comprendre seule) On fait le point sur les inséminations passées.
Elle nous propose de poursuivre avec 3 tentatives "naturelles" comme nous venons de le faire. Protocole classique: ils ont 75% de réussite pour 6 essais. A savoir qu'à ce moment là, on a déjà recommandé 3 nouvelles paillettes du même donneur.
Si échec : prise d'un traitement par comprimé pendant 5 jours à un moment précis du cycle, contrôle radiologique simple et injection la veille des inséminations. Le risque étant en revanche de majorer les chances d'avoir des grossesses multiples.

Nous sommes maintenant donc dans l'attente de la confirmation de Gand de la réception des paillettes pour pouvoir reprendre une 4ème insémination.

Avatar de l’utilisateur
Shadow
Caillou
Caillou
Messages : 95
Inscription : 13 Nov 2016 20:49
Âge : 31
Localisation : 62
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Re: PMA à Gand (Belgique)

Messagepar Shadow » 21 Fév 2018 03:58

Coûts:

- Premier rendez-vous gynéco + psychologue + création de dossier : 100€
- Bilan sanguin avec test hormonal bien précis : 50 euros
- Boîte de test Clearblue Digital, en pharmacie : 30 euros pour 10 (on en est à 2 boites). Surement moins cher sur internet.
- Première commande de trois paillettes : 550€
- Acte d'insémination : 300 euros + consultation sur place : 25 euros si semaine / 50 euros si week-end.
- Deuxième commande de trois paillettes : 725 euros (on a eu du mal à la digérer l'augmentation de tarif soudaine!)

Nous en sommes donc, dans l'attente de la 4ème insémination, à environs 2500 euros de dépensé. Sans compter l'essence pour les déplacements. C'est à savoir avant de se lancer dans une aventure PMA à l'étranger.


Equipes:

En revanche, nous sommes réellement impressionnés de la gentillesse, de la disponibilité, de l'écoute, des efforts fait également pour communiquer avec nous français par tous les salariés du CHU de Gand: médecins, infirmières, sages-femmes, entretien, secrétaires, etc.
Impressionnés également de la propreté des lieux et de la modernité des équipements (bon on a fait que la partie "reproduction" de tout le campus, p't'être que le reste est délabré, j'en sais rien ^^'). Ca peut paraitre con mais, étant dans le milieu ma compagne et moi (infirmiers), je peux vous assurer que là où on bosse on est loin d'avoir autant de moyens (et pourtant on est loin d'être à plaindre).
Je ne sais pas si nos démarches aboutiront mais nous recommandons vraiment ces équipes.

Avatar de l’utilisateur
PauSG
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 928
Inscription : 30 Oct 2016 22:56
Âge : 31
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : Mec trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui
Contact :

Re: PMA à Gand (Belgique)

Messagepar PauSG » 21 Fév 2018 12:26

Merci beaucoup de ton compte rendu détaillé Shadow!

Je croise les doigts pour que ca marche pour vous !
Le blog de mon parcours: http://transboiramble.blogspot.fr/


Revenir vers « Parentalités »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité